3-5 ans·Vieillerie vintage

Mon premier alphabet

James vient d’avoir 5 ans, et va entrer en 1ère primaire à la rentrée prochaine. On en est donc au stage de l’apprentissage de l’alphabet. Bien sûr, on chante, faux et à tue-tête (oui, comme elle, mais en plus fort, ne me remercie pas pour le lien).

Mais quand on n’a plus de voix, on lit un livre, Mon Premier Alphabet d’Agnès Rosenstiehl. Agnès Rosenstiehl, vous la connaissez forcément (même sans le savoir), c’est la créatrice de Mimi Cracra (le générique de la petite série télé me crispe tout particulièrement, mais soit). Son premier alphabet donc date de quelques années avant Mimi Cracra, mais on y retrouve déjà son univers gai, poétique, diablement imaginatif et follement déluré. Ses deux petits héros enchaînent les tableaux cocasses visant à illustrer un maximum de mots commençant par chaque lettre de l’alphabet. Bien sûr, cela donne des moments de pure loufoquerie, comme quand ils font du karaté en kimono en jonglant avec des képis portés par des kangourous, ou encore du xylophone sur le toit d’un wagon occupé par un zèbre en mangeant des yaourts (oui, petite concession éditoriale ici, W, X, Y et Z font l’objet d’une seule page, faut pas pousser non plus).

Le reste est un peu plus sobre en termes de récit (encore que…

IMG_6450

…pécher sur la plage devant la pommeraie et le champ de pissenlits en fumant la pipe tout en portant ses patins tandis que sa pote peigne sa poupée coiffée d’une plume en ayant pensé à apporter le panier garni de pain, de poulet, de pommes, de poires et de pêches, sans oublier sa palette de peinture, et son parapluie en cas de besoin, ça demande une certaine organisation.)

Les dessins de Rosenstiehl sont frais, simples, et parviennent à évoquer en quelques coups de crayons des scènes très sensorielles. Ne sens-tu pas la torpeur de cette journée d’été, assoupie dans ce hamac, au ras de l’herbe fraîche? (moi si)

IMG_6449J’aime aussi l’impressionnisme de ses touches d’aquarelle, comme pour évoquer ces si jolies fleurs.

IMG_6454

C’est donc un alphabet, qui fait aussi office d’imagier, l’occasion de (re)découvrir des centaines de mots. Et comme tout bon alphabet qui se respecte, c’est aussi un petit trésor de calligraphie, une écriture à main levée que l’on retrouve d’ailleurs dans tous les albums d’Agnès Rosenstiehl.

Décryptant les illustrations pleines de fantaisie et délicieusement absurdes, le lecteur prend plaisir à scruter dans ses moindres détails les multitudes de petits univers créés pour chaque lettre. Accessible aux très jeunes enfants par la délicatesse et la joie des dessins, le livre plait de plus en plus à l’enfant qui grandit et dont l’oeil aguerri se fait de plus en plus perspicace pour repérer les dizaines d’indices disséminés dans le dessin. Je te laisse jouer avec le C.

IMG_6448On a de nombreux albums d’Agnès Rosenstiehl à la maison, dont je reparlerai surement ultérieurement. Elle a notamment beaucoup travailler sur le langage pour Larousse, avec par exemple Tout ce qui se mange ou Le Larousse des Tout-Petits. Elle n’hésite pas non plus à parler de sujets complexes qu’elle aborde sans tabous ni fausse pudeur. Elle a notamment publié en 1973 un magnifique album qui s’appelle La Naissance, et qui illustre avec une grande poésie, de façon simple mais très précise, l’épopée de la naissance, en faisant la part belle à l’amour. Un must, qui a d’ailleurs été réédité me semble-t-il. La suite au prochain épisode.

 

Mon Premier Alphabet, Agnès Rosenstiehl, Larousse, 1977 (3-5 ans)

2 réflexions au sujet de « Mon premier alphabet »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s