0-3 ans·3-5 ans·Les classiques·Vieillerie vintage

Le Monde Merveilleux de Gyo Fujikawa

Attention, alerte bébés-chatons!

Oui, je sais, bébé-chaton est un pléonasme, mais c’est pour vous donner une idée de l’ampleur de la mignonnerie de ce qui suit.

IMG_6540

Quand j’étais petite, mon livre préféré, c’était Le Monde Merveilleux de Gyo Fujikawa. C’était un livre d’une grande densité: beaucoup de pages, beaucoup d’illustrations présentant nombre d’univers différents, plein d’histoires venues de tous les horizons, de la couleur et du noir et blanc, des humains, des animaux, mais aussi des farfadets, des lutins, des fées, des trolls, et des petits nains (vous noterez qu’on parle ici de petits nains hein). Un monde effectivement merveilleux, foisonnant et déjanté, inconnu mais rassurant, un monde magique qui me permettait à chaque fois de m’évader un peu ailleurs.

Alors quand James est né, que j’ai commencé à trainer mes guêtres au Pêle-Mêle, et que je suis tombée sur deux tous petits albums reprenant des extraits de mon livre préféré, j’ai eu l’impression que le sol se dérobait sous mes pieds, et que je m’engouffrais dans une faille spatio-temporelle qui allait peut-être pouvoir arrêter le temps (non, je n’exagère pas): tant que Gyo Fujikawa était là, rien ne pouvait nous arriver. (en fait c’est pas vrai)

IMG_6551

Alors je crois que pendant un an, tous les soirs, j’ai lu au moins l’un des deux petits albums. Avec le temps, on a un peu rationalisé nos lectures. On lit moins souvent les deux petits albums, même si Marcus, comme James, les connaît par coeur.

IMG_6430
Gentils lutins bonne fête, avec un tel gâteau, vous danserez sur la tête

Entre temps d’ailleurs, j’ai (re)trouvé deux choses.

  • D’abord, MON livre, celui de quand j’étais petite, que ma mère avait précieusement remisé dans un carton au fond du grenier. Aussi beau que dans mon souvenir!
IMG_6429
Là, ce sont les petits elfes qui s’envolent dans l’espace avec des extra-terrestres qu’ils ont rencontrés dans l’herbe
  • Ensuite, une collection de petits livres édités par Gautier Langereau (dont une bonne partie bradée chez Bibliopolis), avec des illustrations toujours de Gyo Fujikawa, mais des univers beaucoup plus proches des préoccupations des jeunes enfants (le jardin, les animaux, les chiffres) (moins d’extra-terrestres donc, de farfadets, de trolls, tout ça, tout ça). Des petits livres édités à la même période que ma Bible, ET réédités récemment.

Au début (je plaide coupable de préjugés patronymiques), je pensais que Gyo Fujikawa était un vieux monsieur japonais. En fait pas du tout, il s’agi(ssai)t d’une jeune dame américaine, née en 1908 en Californie, et morte 90 ans plus tard à New York (c’est sa nécro du New York Times qui me l’a dit). Visiblement, ses deux premiers albums se sont vendus à quelques 1,3 millions d’exemplaires, et elle fut l’un des premiers auteurs pour enfants à négocier un système de droits d’auteurs, et pas seulement de cachet. Bien joué, Gyo. Elle a visiblement écrit et illustré une cinquantaine de livres, et d’un coup d’un seul, le vieux monsieur japonais qui avait écrit mon livre sur les fées, les lutins et les trolls gentils, s’est mué en une dessinatrice avisée qui a longtemps travaillé pour Disney, et produit une oeuvre faramineuse. Mais a ça me va quand même 🙂

Son univers est coloré, enfantin sans être niais, ses dessins sont avides de petits détails, et ce qui nous semble évident aujourd’hui (encore que…), mais ne l’était pas à l’époque, ils figurent des enfants de toutes les couleurs. Ce sont des petites scènes de vie d’une enfance joyeuse, innocente mais pleine d’énergie, de curiosité et d’inventivité. Mon livre de chevet regorgeait de personnages tous plus incroyables les uns que les autres, comme ce petit mec uber-funky avec sa casquette et sa salopette (et ses gazelles!), cette petite fée japonaise, et cette grand-mère et ce bébé elfes :

Je trouvais que ces trolls poilus et ces lutins qui ressemblaient à de petites musaraignes apportaient un petit côté edgy à ces histoires pour enfants. IMG_6428

Et puis ces petits respiraient la liberté, semblaient vivre sans contraintes. Là par exemple, ils se promènent dans les champs en pleine nuit, sans un adulte à l’horizon! C’est aussi l’un des points marquants des livres de Fujikawa: les adultes (sauf les adultes trolls, elfes, fées) en sont exclus, comme si les enfants vivaient dans un petit royaume autonome où ils ont édicté leurs propres lois.

Récemment, je suis donc tombée sur un petit album GL, consacré… au jardinage. Et là c’est le choc, deux de mes passions réunies sous le trait enjoué de Gyo, les livres pour enfants, et le potager! Pour que tu comprennes:

Bref, je ne saurais que trop recommander ces albums, tous, qui ont la vertu cardinale de vous replonger en quelques coups de crayons dans le royaume autogéré de l’enfance, celui où l’on se préoccupe de faire des câlins à des bébés animaux, de planter des graines, de courir sur la plage, de regarder les étoiles – et au détour d’une histoire de rigoler avec un ogre poilu. Les petits albums en plus sont cartonnés, et donc manipulables par des tous petits sans craindre pour leur intégrité physique.

NB: Pour les plus érudits d’entre nous, notons que les textes du Monde Merveilleux ont été rédigés par Marcelle Vérité, une autre mega-star de la littérature enfantine d’il y a longtemps, qui a notamment écrit les textes d’Elisabeth Ivanovsky, qui a étudié à la Cambre et vécu à Bruxelles. Mais que le monde est petit!

Le Monde Merveilleux de Gyo Fujikawa, édité par Gautier-Languereau en 1979 (0-3 ans) (3-5 ans)

 

Publicités

9 réflexions au sujet de « Le Monde Merveilleux de Gyo Fujikawa »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s