3-5 ans·A la bibliothèque...·Vieillerie vintage

Moi, si j’étais grand

Surprise, surprise: au hasard des rayons de la bibliothèque Hergé (notre nouveau lieu de perdition préféré), James et moi avons découvert Moi, si j’étais grand, d’Eva Janikovszky, illustré par Laszlo Reber.

Le postulat est clair comme de l’eau de roche: un petit garçon énumère toutes les libertés qu’il s’accorderait si au lieu d’être petit, comme aujourd’hui, il était grand. Son mantra, un mantra partagé par tous les enfants bien sûr, c’est « qu’être un garnement est bien plus marrant qu’être obéissant. »

Mais son quotidien à lui, c’est plutôt ça:

"Moi, si j'étais grand" d'Eva Janikovszky, illustré par Laszlo Reber

Je vous arrête tout de suite: en tant que parent, j’adore que mes enfants obéissent, ou pour le dire autrement, répondent favorablement aux demandes que je leur soumets (ça, c’est la version éducation positive). Mais il peut m’arriver, occasionnellement, d’en venir à me comporter comme les parents de ce petit garçon (mode euphémisme ON), et d’assommer mes fils avec cette vieille rengaine: « Combien de fois t’ai-je demandé de…? » Pourtant force m’est de constater que ce petit garçon a raison: oui, c’est plus drôle de manger des tablettes de chocolat géante avant de déjeuner, de marcher à reculons, d’avoir une girafe de compagnie, de s’assoir à genoux sur les chaises, la preuve…

"Moi, si j'étais grand" d'Eva Janikovszky, illustré par Laszlo Reber

Le petit garçon multiplie les options, et décline sa liberté fantasmée sous toutes ses formes. Et comme il est ambitieux, il se projette dans l’avenir, et se met en tête d’épouser une fille avec laquelle profiter de cette liberté:

"Moi, si j'étais grand" d'Eva Janikovszky, illustré par Laszlo Reber

Et puis même plus tard, il fera de même avec ses enfants, parce que plus on est de fous, plus on rit!

"Moi, si j'étais grand" d'Eva Janikovszky, illustré par Laszlo Reber

Ode aux douces bêtises, Moi, si j’étais grand flatte les grands comme les petits enfants, leur soif de folie et de liberté, avec irrévérence et fantaisie. Il souligne avec humour et pertinence ces nombreuses frustrations dont est faite l’enfance, ces petites incompréhensions mutuelles dont sont faites les relations entre parents et enfants, tout en ménageant une salutaire porte de sortie pour les grands enfants qui doivent assumer leur rôle de parents:

"Moi, si j'étais grand" d'Eva Janikovszky, illustré par Laszlo Reber

Il doit bien y avoir une raison… Laisse-nous juste réfléchir un peu à laquelle, mon garçon 🙂

Moi, si j’étais grand, est un album absolument magnifique, les dessins crayonnés, au trait enfantin, s’accordent à merveille au ton du récit, plein d’impertinence, de drôlerie et de poésie. Le graphisme est lui aussi à la hauteur, et contribue à enrichir le vent de liberté qui souffle sur ces pages. Le texte est un peu long, mais la mécanique narrative bien huilée couplée à la diversité des exemples donnés permettent néanmoins d’accrocher le petit lecteur.  A ma grande surprise, cet album si moderne sur la forme date de… 1965! Pourtant il ne dénote pas dans la pile de publications récentes que l’on a empruntées en même temps… Et pour mon plus grand plaisir, il semble que l’éditeur qui a ressorti le livre a également publié de nombreux autres volumes! Voilà donc un rendez-vous pris avec Eva Janikovszky et Laszlo Reber lors de nos prochains passages à la bibliothèque!

Moi, si j’étais grand d’Eva Janikovszky, illustré par Laszlo Reber (1965), réédité en 2011 par les éditions La Joie de Lire

 

Publicités

3 réflexions au sujet de « Moi, si j’étais grand »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s