3-5 ans·5-7 ans·Vieillerie vintage

Promenade au Parc/ Ourson et les chasseurs

Quand on va à la bibliothèque avec les garçons, on est bien sûr avides de nouveautés, on y débarque avec la ferme intention de se laisser séduire par des couvertures chatoyantes, des formats surprenants ou des titres particulièrement poétiques. Et en quelques visites, on a déjà fait nombre de découvertes.

Mais à la bibliothèque, on cherche aussi à être rassurés par ce qu’on connaît. Marcus, lui, veut systématiquement emprunter des livres qu’on a à la maison.

Mais on l’a à la maison celui-là Marcus!

Mais moi j’adore ce livre!

James lui recherche les collections qu’il aime, les personnages qu’il adore, ou parfois les illustrateurs dont il reconnait le trait.

De mon côté, je cherche à de façon assez systématique à découvrir tous les ouvrages de nos auteurs préférés, et donc d’Anthony Browne.

Anthony Browne, Marcel, Anna et son gorille, sa super Maman et sa maman en burn out. Son œuvre, plutôt pléthorique, développe un certain nombre de motifs récurrents, aussi bien visuels que structurels ou narratifs.

Sans le savoir, j’ai emprunté à la bibliothèque ses deux premiers albums, que je ne connaissais pas: Promenade au parc, le tout premier, et Ourson et les Chasseurs. En les lisant, j’ai été plongée dans un univers extrêmement familier, eu l’impression d’être témoin des prémisses d’une œuvre que je connaissais déjà.

Les deux ouvrages sont très différents, en termes de narration, de cible et même de dessin. Ourson est un personnage récurrent dans l’œuvre d’A.Browne, une sorte de McGyver en peluche qui se sort de toutes les situations à la seule force de son crayon et de son imagination. Ici, il rencontre des chasseurs qui en veulent à son beau pelage blanc. Sans violence et avec malice, Ourson invente une suite de stratagèmes qui lui permettent de se sortir de ce mauvais pas.

Des stratagèmes parfois classiques, comme le fil tendu au milieu du chemin, et parfois plus surprenant, comme ce rhinocéros en laisse. img_0209

Dans Ourson et les Chasseurs, on retrouve la tendresse des personnages d’Anthony Browne, et notamment l’amorce de ces figures de primates aux traits à la fois si réalistes et si humains. Des primates tellement humains, qu’on ne sait plus trop qui tient de qui, que ce soit Marcel, ou les nombreux gorilles que l’on retrouve dans son oeuvre.

Ourson fait partie des oeuvres d’Anthony Browne destinées aux plus petits (2-5 ans). Le fonctionnement en est très simple, basé sur des diptyques action/ réaction, que l’on retrouve également dans la série des Marcel, dans le très efficace Toc! Toc Qui est là? co-écrit avec Sally Grindley, ou même dans une certaine mesure dans la série des Ma Maman, Mon Papa, Mon Frère.

Les dessins de Ourson ont un côté très Douanier Rousseau, absolument charmant, et font place au sens certain du surréalisme de Browne. Dissimulé dans les décors, des clins d’oeil mouvants, yeux, cravates, allumettes, pouces, lèvres…

Les détails dans les oeuvres d’Anthony Browne créent un réel plaisir de la relecture, et une vraie connivence avec les petits, qui se délectent d’être ainsi sollicités, comme s’ils étaient mis dans la confidence. On retrouve ce procédé de façon plus appuyé encore dans Promenade au parc.

Ce dernier album est plutôt destiné aux 5-8 ans, à l’instar d’albums comme A calicochon, Le Tunnel, Tout change… Browne y aborde de façon souvent métaphorique, à la fois tendre et sombre, des thématiques profondes, dépeignant des tranches de vie complexes telles que les subissent les enfants, comme les différences sociales dans Promenade au parc, ou encore l’arrivée d’un bébé dans la famille, les rivalités fraternelles, les familles recomposées, le poids des sociétés patriarcales, les pères absents. Ces sujets, souvent assez graves, sont abordés dans un style très réaliste, mais parsemé de touches surréalistes, qui permettent d’illustrer le décalage que les enfants peuvent ressentir face à au choix ou aux problèmes des adultes. Promenade au parc est le premier album de Browne, et l’hommage à Magritte y est largement assumé, comme le montre ces objets travestis.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Promenade au parc, c’est la rencontre de deux mondes opposés, celui de Charles, et de sa maison bourgeoise et de sa maman si chic, et celui de Réglisse, de son petit appartement et de son papa populaire. Ces deux mondes entrent en collision sur un banc public, et contre toute attente, se trouvent des valeurs communes. Anthony Browne va complètement réécrire cet album en 1998 avec Une histoire à quatre voix, où la même histoire est comptée par Réglisse, Charles, le père de Réglisse (qui cherche du travail), et la mère de Charles (qui a peur des inconnus). Browne y a appliqué un procédé narratif qui illustre sa thématique (la multiplicité des voix), et a transformé ses personnes en primates (gorilles et chimpanzés), comme pour les rendre plus humains encore.

Dans ce premier album justement, Browne dessine encore des humains, dont je soulignerais au passage le style impeccablement seventies. Je rêve encore de cette blouse.

img_0217

Je ne me lasse pas de découvrir et redécouvrir l’oeuvre d’Anthony Browne, que nous ne nous lassons d’ailleurs pas de lire et relire avec les garçons. Et je me réjouis qu’il me reste encore quelques pièces du puzzle à découvrir…

Ourson et les ChasseursOurson et les Chasseurs, Anthony Browne, 1979, réédité par l’Ecole des Loisirs en 2013

Promenade au Parc, Anthony Browne, édition originale en 1977 chez Duculot, réédité par l’Ecole des Loisirs en 2013

PS: on participe à la chouette initiative « Chut, les enfants lisent » de Devine qui vient bloguer?

 

 

Publicités

4 réflexions au sujet de « Promenade au Parc/ Ourson et les chasseurs »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s