3-5 ans·5-7 ans

Le Lac aux Hiboux

Le soleil se couche sur un petit lac de montagne. Alors que les derniers reflets dorés laissent place au rideau de velours noir de la nuit, alors qu’un manteau de silence se déploie sur la sombre forêt, papa Hibou s’apprête à sortir chasser pour nourrir sa famille affamée.

Avec la nuit se lèvent les hiboux, ils attendent impatiemment leur petit-déjeuner. Papa Hibou survole le lac, aux aguets. Il tourne, retourne, en quête de furtifs éclairs argentés qui signaleraient la présence d’un poisson sous les eaux immobiles du lac, en vain. Papa Hibou est épuisé, mais sa famille a faim. Il se pose sur un tronc échoué, et attend… Soudain au loin, il entend un clapotis. Papa Hibou s’élance de toute son envergure et s’abat sur sa proie. Dans les premières lueurs de l’aube, il ramène à sa famille le repas tant espéré. Le jour se lève sur le lac argenté.

"Le Lac aux Hiboux" de Keizaburo Tejima

En se promenant au parc hier avec les garçons, nous avons assisté un une scène assez spectaculaire: une corneille, visiblement à l’affut, a foncé comme un missile dans l’herbe pour y attraper un mulot qui avait l’inconscience de se balader à découvert. Aussitôt, toutes les corneilles aux alentours ont fondu sur leur camarade pour tenter de subtiliser l’appétissant butin. D’abord sidérés, les garçons se sont vite précipités vers ce ballet improvisé, participant de la confusion qui a fini par sauver la vie du vif mulot, qui profita d’être balancé d’une patte à l’autre pour s’échapper.

Evidemment, il a fallu expliquer ensuite que c’était tout naturel, dans un parc, qu’un oiseau dévore un mulot. Que c’est dans l’ordre des choses. Qu’il n’y a pas de méchant et de gentil dans cette scène, même si l’on applaudit le tour de passe-passe du mulot.

"Le Lac aux Hiboux" de Keizaburo Tejima

Alors hier soir, on a lu Le Lac aux Hiboux de Keizaburo Tejima, que l’on avait pas lu depuis longtemps. C’est un album d’une grande puissance, car il aborde avec une imposante sérénité la chasse d’une famille hibou. A bien y réfléchir, c’est peu fréquent dans les livres pour enfant que le prédateur soit non seulement valorisé, mais en plus traité avec égard, sans que la proie ne lui fasse un pied de nez. On y voit la détermination sans faille du hibou, sa patience, son intelligence, sa persévérance.

"Le Lac aux Hiboux" de Keizaburo Tejima

Ici, le propos est quasiment documentaire (les hiboux vivent la nuit, et en tant que prédateurs, se nourrissent d’animaux plus petits, ici en l’occurrence des poissons), mais le traitement est puissamment poétique. D’abord dans le texte lui-même, apaisé, au plus près des transformations de ce paysage lacustre entre l’aube et l’aurore, fluctuant de reflets dorés en éclats argentés. Ensuite surtout dans le traitement des illustrations, dessins au trait levé sur fond noir, déclinant tout une palette de tons du blanc au jaune orangé, avec quelques touches de bleu au début et à la fin de la nuit. (ça me rappelle la magie des cartes à gratter que j’aimais tant dans mon enfance) (il s’agit en fait visiblement d’illustrations inspirées de la technique de la gravure sur bois)

"Le Lac aux Hiboux" de Keizaburo Tejima

La mise en page est elle-même très rythmée, alternant les vignettes, les pleines pages, les effets, jouant notamment de l’envergure du majestueux rapace. Le noir velouté de la nuit est magnifiquement déployé de planche en planche, mystérieux et enveloppant.

Le Lac aux Hiboux est un album précieux, au coeur de la nuit, ondulant au rythme du cycle de la nature, au plus près des battements d’aile du hibou comme de l’immensité du lac scintillant.

Le Lac aux Hiboux de Keizaburo Tejima (1992), L’Ecole des Loisirs

2 réflexions au sujet de « Le Lac aux Hiboux »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s