3-5 ans·5-7 ans·Les livres récents

La Petite Fille qui voulait voir des éléphants

La Petite Fille qui voulait voir des éléphants a d’abord accroché mon regard sur les rayons de la bibliothèque par ses textures, le très habile emploi des surligneurs fluo en tête, et les petits pois! Une fois de plus, je suis séduite par un album qui offre une gamme de couleurs très réduite, mais sait en tirer une grande expressivité. J’ai toujours eu une certaine affection pour les illustrations où l’on voit la technique, comme les traces de coloriage, c’est comme si le lien avec celui qui raconte l’histoire était plus étroit, et là je suis servie.

"La Petite Fille qui voulait voir des éléphants" de Sylvain Victor

Ensuite, on a lu le livre.

Nina passe quelques jours dans chez sa tante, en Afrique, et elle n’a qu’une envie: voir des éléphants, en vrai, pas dans une cage. Mais au fil de son voyage, et de sa quête, Nina va découvrir une Afrique qu’elle n’était pas venue chercher, où il n’y a pas d’éléphants, mais bien d’autres choses, aussi bien familières que dépaysantes.

La Petite Fille qui voulait voir des éléphants s’éloigne avec intelligence et subtilité de ces clichés tenaces que l’on peut avoir sur l’Afrique subsaharienne, ou plutôt, les confrontent à d’autres vérités. En quelques mots et quelques situations le livre fait ressentir une expérience de voyage, d’échanges, de découvertes et de rencontres, plus qu’un séjour touristique.  L’Afrique noire que nous fait découvrir le livre (le pays, ni la région, n’est pas cité, c’est peut-être là la réserve que j’émettrais, mais cela permet cela dit d’universaliser l’expérience) correspond en certains points à l’Afrique fantasmée par la petite fille, mais en diverge aussi largement, dévoilant sa vérité à travers des scènettes quotidiennes, des personnages vite mais bien campés. Elle découvre une Afrique urbaine et rurale, connectée et artisanale, nourrie d’autres cultures, mais riche de son histoire et de son présent.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ce pays est une surprise, une découverte, et une nouvelle histoire. A la fin de son séjour, Nina repart avec son cousin Koffi, qui s’apprête lui aussi à écrire une autre histoire en France. Elle n’a pas vu d’éléphants, mais en regardant par le hublot, elle entrevoit une dernière fois toutes celles et ceux qui ont écrit avec elle l’histoire de ses vacances.

"La Petite Fille qui voulait voir des éléphants" de Sylvain Victor

Je vais finir sur ce petit détail que j’aime beaucoup beaucoup:

"La Petite Fille qui voulait voir des éléphants" de Sylvain Victor

Nina aime tous les animaux, sauf les dauphins. C’est la première page du livre, et le ton est donné.

La Petite Fille qui voulait voir des éléphants de Sylvain Victor, édité par L’Atelier du Poisson Soluble (2013)

 

PS: on participe à la chouette initiative « Chut, les enfants lisent » de Devine qui vient bloguer?

 

3 réflexions au sujet de « La Petite Fille qui voulait voir des éléphants »

  1. Oh, quelle belle découverte. La première image ne m’a pas séduite, mais l’article m’a convaincue, d’autant que j’habite… au Bénin ! Autant dire en plein coeur du sujet. Nous n’avons pas encore voyagé à travers le pays avec les enfants, mais ce livre sera une bonne entrée en matière !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s