3-5 ans·5-7 ans·cinéma

Cinéma, cinéma #4: Le Grand Méchant Renard

J’adore aller au cinéma avec les garçons. On lit beaucoup de livres à la maison, on essaie de leur faire découvrir plein de films, de jolis dessins animés (rassurez-vous, ils vont aussi de temps en temps sur Netflix pour assouvir leur soif de criardises en tous genres), mais il y a une petite sortie qu’on chérit entre toutes, c’est celle du cinéma. Il y a tout un rituel, regarder des bande-annonces avant de faire semblant de leur laisser choisir le film, prendre un rendez-vous après l’école (on y va souvent le mercredi après-midi), aller manger un bout avant, souvent, et surtout, surtout, acheter juste avant chez Hema des sucettes (dextrose, c’est important). Après ça, on est prêts pour 1h30 de grand spectacle. Les garçons en prennent plein les yeux, moi parfois je roupille un peu.

La semaine dernière, on a donc profité du dernier mercredi avant les vacances pour embarquer dans notre épopée cinématographique ma petite filleule, direction la salle obscure, pour découvrir Le Grand Méchant Renard, une adaptation par Benjamin Renner lui-même de sa BD du même nom. Bon, en vrai, Le Grand Méchant Renard n’est que l’un des trois contes que l’auteur a choisi de mettre en scène, puisque l’on a droit à deux autres histoires en bonus, réalisées par Patrick Imbert.

461-grandmechantrenardetautrescontes-02

De mon côté, je connaissais Benjamin Renner pour deux raisons. 1) On m’avait plusieurs fois vanté l’excellence de sa BD, irrésistiblement drôle – et que je n’ai malgré tout pas encore lue, honte sur moi. 2) Benjamin Renner officiait en tant que coréalisateur aux côtés de Patar & Aubier sur une précédente adaptation pour le grand écran, celle très (très) réussie d’Ernest & Célestine.

Autant vous dire tout de suite que je n’ai pas été déçue. C’est drôle, un peu irrévérencieux, et même émouvant, enlevé, j’ai même pas roupillé. Les dialogues sont savoureux, les personnages forment une belle équipe de bras cassés et autres losers magnifiques. Et surtout, c’est excessivement rafraichissant visuellement. Ici point de 3D, on est dans une 2D on ne peut plus affirmée, des dessins bruts mais particulièrement bien animés. Les décors semblent aquarellés, et les personnages, esquissés à grand renfort de traits noirs, sont particulièrement expressifs. Tenez, voyez plutôt la bande-annonce:

Notons en plus que les auteurs se plaisent à inverser les rôles, c’est même le ressort principal des trois récits, des histoires d’usurpateurs gentils, voire un peu benêts, essayant d’endosser un costume mal taillé pour eux. Notre renard qui se rêve loup, donc, mais aussi un trio de basse-cour qui pensant avoir par mégarde occis le Père Noël, se met en tête de le remplacer (une histoire de Père Noël qu’on pourrait presque croire qu’il n’existe pas) (mais en fait si, je vous rassure) (à un moment de l’histoire, je me suis quand même retournée discrètement vers mes petits « croyants » pour voir si la théorie de la non-existence du Père Noël avait une quelconque emprise sur eux) (d’autant qu’on discute beaucoup de la probable non-existence de la petite souris en ce moment) (bref), ainsi qu’une histoire de cigogne un peu feignasse qui a la flemme de livrer un enfant, et feint l’incapacité de travail pour refourguer le colis à ses compagnons de ferme – les mêmes trois andouillettes qui ont failli trucider le Père Noël. Mes spectateurs témoins (3,5 ans, 5 ans et 6,5 ans) valident l’expérience, et moi avec eux. Ruez-vous donc vite dans les salles obscures avant de filer à la plage, vous aurez bien le temps de voir Cars 3 à la télé à la rentrée…

Noel
Wééééééé! Allez voir notre film! On s’en fout des Minions! On est au moins aussi cons!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s