3-5 ans·5-7 ans·Les livres récents

Au parc il y a…

A la maison, on ne pensait pas que l’on pouvait faire autant de choses au parc, jusqu’à ce que l’on reçoive ce magnifique imagier de Marta Orzel, Au parc il y a…

En 14 tableaux, l’illustratrice déploie en détail et avec fantaisie toutes les richesses du parc, ce lieu tellement emblématique de l’enfance. Au parc, on y court, on y joue, on y rêve, on y observe. Au parc on pique-nique, on joue de la musique, on fait du yoga et on pêche, on épie les oiseaux et on glane des marrons, on promène son chien et on déguste une glace. Au parc, on respire.

Les illustrations hyper dynamiques de Marta Orzel sont efficaces comme des pictogrammes et belles comme des poèmes. Le style est très graphique, d’apparence très épurée, et pourtant fourmillant de détails et de petites trouvailles. Le dispositif est le même pour chaque tableau, une liste d’éléments par thème sur chaque page de gauche, et à droite, un détail souvent surprenant magnifié en pleine page.

Mais assez parlé, on regarde?

IMG_0901"Au parc il y a..." de Marta Orzel"Au parc il y a..." de Marta Orzel"Au parc il y a..." de Marta Orzel

Et les détails…

L’une des originalités de cet imagier, c’est aussi qu’il a un petit narrateur, qui partage avec nous son expérience du parc, de page en page, s’arrêtant sur ce qu’il préfère dans chaque recoin du parc. Ci-dessus, les funambules donc, le gros tuba, les canetons qui nagent, et cette petite phrase tellement pleine d’enfance:

Et ce que je préfère, c’est coller une hélice d’érable sur le nez de ma petite soeur.

L’imagier de Marta Orzel est un petit délice esthétique et poétique, plein de bouffées d’enfance, de gens heureux (si vous les cherchez, ils sont au parc!), de petits morceaux de nature, et de belles images.

Il y a tellement de choses irrésistibles dans cet imagier (le potager, on en parle? et le parc vu la tête en bas, « Ce que je préfère, c’est faire le poirier »?), que j’ai dû faire des choix drastiques pour ne pas tout mettre. J’ai même renoncé à mettre un pissenlit dont les aigrettes s’envolent, c’est dire! Et des framboises sur le bout des doigts! Et une pintade dont le plumage à pois me donne envie d’en faire illico un manteau (c’est mal, je sais)!

Cadeau bonus? L’envol des oiseaux!

"Au parc il y a..." de Marta Orzel

Au parc il y a… de Marta Orzel, Editions Belin Jeunesse, 2017

Une réflexion au sujet de « Au parc il y a… »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s