5-7 ans·Classiques revisités·Contes

Classiques revisités: Ti Poucet

Voilà une relecture surprenante et fascinante du conte du Petit Poucet. Si souvent les relectures des contes traditionnels ont tendance à édulcorer le récit originel, point de cela ici. Ti Poucet est un conte cruel, l’histoire d’un enfant abandonné non seulement par ses parents, mais aussi par toute une communauté. Une communauté qui perdue par la peur et l’individualisme, n’hésite pas à le rejeter, et même à le sacrifier.

Ti-Poucet-Stephane-Servant-Ilya-GreenTi-Poucet-Stephane-Servant-Ilya-GreenTi-Poucet-Stephane-Servant-Ilya-Green

Un conte âpre et cruel… mais pourtant lumineux. Car ce sacrifice injuste, auquel échappe de peu Ti Poucet, le mène en fait vers la reconstruction. Sa fuite l’oblige à semer les cailloux qu’il gardait coûte que coûte dans ses poches, autant de poids qui l’empêchaient de se déployer et de s’épanouir. En quittant ceux qui l’ont si peu aimé, et en se délestant des derniers fils qui le cadenassaient à son passé, Ti Poucet peut grandir et s’établir, et inventer sa version de l’amour et de la famille.

Ti-Poucet-Stephane-Servant-Ilya-Green

C’est au coeur de l’enfance que nous plonge Ti Poucet, dans tout ce qu’elle a de sombre, de terrifiant, d’injuste et d’incompréhensible parfois. L’ogre est impitoyable, mais peut-être pas plus que les gens, cette masse menaçante mue par sa lâcheté autant que par sa couardise. Elle est dure cette histoire, mais elle est aussi pleine d’espoir. Malgré l’abandon, le rejet, le harcèlement, Ti Poucet parvient à se réinventer par lui-même, en toute indépendance. En faisant la paix avec son passé, il se construit un avenir radieux.

Les illustrations d’Ilya Green, où l’on retrouve tous ses marqueurs forts que l’on commence à connaître et rechercher à la maison, accompagnent à merveille ce récit sans faux-semblant, plein d’aspérités, mais aussi plein de lumière. Une variation sur le thème du petit Poucet, qui finalement s’en éloigne tant que c’est un nouveau conte, un conte d’émancipation qui se dessine sous nos yeux.

Ti Poucet de Stéphane Servant et Ilya Green, édité par Rue du Monde en 2009.

Publicités

Une réflexion au sujet de « Classiques revisités: Ti Poucet »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s