5-7 ans·Les livres récents·Livre interactif

Dessine-moi le vent

Nahel est un petit garçon discret et timide, qui préfère rêver dans sa chambre que parcourir les rues de son quartier. D’autant que sa chambre ne manque pas d’animation. Régulièrement, Leïla, la fille du vent, vient lui rendre visite. Elle lui raconte alors ce qu’elle voit en parcourant le monde par monts et par vaux. Et pour que ses récits prennent vie, Nahel les dessine.

"Dessine-moi le vent" de Damien Pons et Marina Roel

Petit à petit, son imagination s’empare des récits de Leïla, et les transforme à sa guise, jusqu’à ce que Leïla voit rouge, se sentant trahie, et veuille s’approprier les crayons. Sa nature évanescente ne lui permet pas de coucher ses idées sur le papier, et les deux amis se quittent fâchés. Evidemment, la vie sans Leïla est beaucoup plus morne, et Nahel décide de ranimer la flamme en l’invoquant par dessins interposés, sans succès.

"Dessine-moi le vent" de Damien Pons et Marina Roel

Jusqu’au jour où par miracle, il parvient à redonner vie à la place désertée de son village: le manège se remet à tourner, les enfants à rire, la musique de l’orgue de barbarie à s’envoler vers le ciel. Le ciel, où le souffle espiègle de Leïla se fait à nouveau sentir.

Dessine-moi le vent est un livre sur la force de l’imaginaire, où les dessins de l’enfant animent les récits, où l’enfant armé de son crayon donne vie aux histoires racontées par Leïla. C’est un beau postulat, et c’est une idée merveilleuse que de s’être basé dessus pour en faire un livre animé. Car Dessine-moi le vent, est un récit classique sur lequel se superpose un récit animé (interactif) produit par l’enfant lui-même grâce à sa tablette. L’enfant devient alors acteur du récit, et par une ingénieuse mise en abîme, se met lui-même à animer les dessins de Nahel, participant ainsi au geste de création des deux personnages.

"Dessine-moi le vent" de Damien Pons et Marina Roel
Le sigle en haut à droite signale les pages que la tablette anime

La tablette, positionnée au dessus du livre, permet dans un premier temps d’ajouter des éléments visuels (par exemple, un envol de mouettes, donnant l’impression que les personnages sortent du livre), puis en zoomant sur le dessin de Nahel, de lui donner vie et profondeur.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

on voit ici quelques captures d’écran des éléments visuels qui viennent compléter la page du livre (les abeilles, les mouettes, les rideaux)

En effleurant l’écran, l’enfant déplace des objets, révèle des éléments cachés, met en mouvement des acteurs assoupis, tourne les pages d’un livre, allume une radio… Il prolonge le récit pour mieux en explorer les recoins.

On pourrait légitimement craindre que le recours à la tablette ne soit qu’un artifice dans l’air du temps, ou un argument marketing de plus. Pourtant ici, le potentiel narratif et créatif de l’image animée est parfaitement couplé à l’objet livre et aux méandres du récit pour enrichir et transformer l’expérience de lecture.  Les dessins naïfs de Marina Roel s’animent gracieusement, et l’histoire s’enrichit de 1000 petits détails, garantissant du plaisir à chaque relecture.

"Dessine-moi le vent" de Damien Pons et Marina Roel
Pour le fun, une tentative pathétique d’illustration de cet article, à base d’Ipad atomisé, et de main potelée (c’est la mienne, merci)

C’est une amie qui nous a offert ce livre, et je l’en remercie, car je manque de curiosité quand il s’agit de mêler papier et écran. James et Marcus sont globalement bien assez confrontés à des écrans à mon goût (attention, je ne suis pas un ayatollah en la matière, du tout, mais bon, si on peut limiter, c’est toujours bienvenu), pourtant Dessine-moi le vent offre une expérience intelligente et proactive en la matière, une façon tout en douceur d’aborder la réalité augmentée. Bien joué.

Dessine-moi le vent, un récit interactif écrit par Damien Pons et Illustré par Marina Roel, imaginé par le label Promenons-nous dans les bois (2015)

Post scriptum: on participe à la chouette initiative « Chut, les enfants lisent » de Devine qui vient bloguer?

 

Publicités

4 réflexions au sujet de « Dessine-moi le vent »

  1. Il me plait bien ce livre. Mini J a adoré poursuivre la lecture de son imagier de Fleurus avec la tablette (des jeux sont proposés sur le thème du livre à partir de 10 pages de l’imagier). Je suis sure que ce livre lui plairait.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s