3-5 ans·Les livres récents

Ralf.

"Ralf." de Jean-Jullien

D’abord, comme une évidence, le noir. Et puis le point.

Ce noir qui claque, ce point qui interpelle.

La promesse d’un univers fort et singulier.

Et puis Ralf. Ralf, le chien mi-teckel, mi-basset, 100% saucisse. Ralf est aimant, Ralf est aimé, mais Ralf est encombrant. C’est pas sa faute, mais son long corps a tendance à se trouver sur le chemin de ceux qui ne l’y attendent pas.

"Ralf." de Jean-Jullien

"Ralf." de Jean-Jullien

Ralf on l’aime, mais y’a un moment où faut pas pousser. Surtout quand il s’immisce dans l’intimité. C’est injuste, regarde comme Ralf a l’air heureux! Mais dans le lit, là, ça ne peut plus durer!

"Ralf." de Jean-Jullien

Alors Ralf s’en va, la larme à l’oeil. Moi-même j’en aurais pleuré!"Ralf." de Jean-Jullien

Evidemment… Evidemment, il suffit que Ralf s’en aille pour que l’impensable arrive, et Ralf va pouvoir prouver sa loyauté, son amour (et en passant son utilité) en sauvant la vie de sa famille adorée. Son corps si encombrant va devenir une arme redoutable pour secourir ses êtres chers. Aux côtés des pompiers, il se déploie, se délie, s’étire et s’allonge pour venir au secours de ceux qui l’avaient repoussé.

La famille soulagée s’aperçoit alors de l’incroyable fidélité du petit chien si encombrant, et se jure de ne plus jamais lui reprocher son corps atypique. Ce qui est bien quand on est un chien saucisse, c’est qu’on peut faire des câlins à toute la famille en même temps, pas de jaloux!

"Ralf." de Jean-Jullien

Tout est bien qui finit bien, la petite famille promet de construire une maison assez grande pour Ralf, où il puisse s’épanouir et se déployer.

En quelques mots, et surtout, quelques traits gras et beaux aplats de couleurs, Jean Jullien conte une histoire tendre et un peu cruelle, émouvante et drôle. Acceptons les autres avec leurs tares, et encore plus fort, faisons-en des atouts. Ralf prend trop de place? Et si en fait c’est nous qui ne lui faisions pas assez de place? Le style est aussi fluide que limpide, l’expressivité des personnages, le placement de leurs pupilles, leurs paupières, l’inclinaison de leur bouche est carrément dingue, c’est un peu surréaliste et en même temps complètement quotidien…

Bref, Ralf., c’est beau, et ça fait chaud au coeur. On aime <3.

Ralf. de Jean Jullien, édité chez Seuil Jeunesse en 2015

PS: on participe à la chouette initiative « Chut, les enfants lisent » de Devine qui vient bloguer?

Publicités

2 réflexions au sujet de « Ralf. »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s