3-5 ans·5-7 ans·A la bibliothèque...·Les livres récents

Les Rêves se cachent-ils sous les oreillers?

Lors de notre dernière sortie à la bibliothèque, on a découvert plein de livres incroyables, notamment de nombreux livres d’auteurs que nous connaissions déjà plus ou moins bien, et qui n’ont fait que confirmer que tout le bien que nous pensions d’eux (je pense évidemment à Anthony Browne et son Marcel, à L’Extraordinaire Garçon qui dévorait des livres d’Oliver Jeffers, l’irrésistible et insolent Secret de Marie de David McKee ou encore à l’adorable, délicieux et émouvant album épistolaire Cher Bill d’Alexandra Pichard). On a aussi découvert des « classiques » qui ont tenu toutes leurs promesses (comme le Georges de Chris Haughton ou Construire une maison de Byron Barton).

Et puis on a découvert une petite pépite graphique et poétique:  Les Rêves se cachent-ils sous ton oreiller?

"Les Rêves se cachent-ils sous ton oreiller?" de Anne Terral et Amélie Fontaine

On pourrait presque s’arrêter au titre de l’album tant il est beau et plein de promesses. Il contient toute la candeur, la beauté, la naïveté, la vérité, le surréalisme d’une question d’enfant, et surtout, ouvre des possibles extraordinaires: et si nos rêves étaient à portée de main?

Cette question-titre introduit le concept du récit, une succession de questions naïves, poétiques et souvent rigolotes, qui font voir le monde d’un oeil nouveau, ou plutôt, d’un vieil oeil, cet oeil aiguisé et émerveillé qu’ont les enfants (et que donc, le lecteur adulte a eu lui aussi). Le livre offre un monde alternatif, animé d’émotions et de sensations démultipliées à l’infini dont on ne soupçonnait pas l’existence. 10/10 pour le pitch donc!

"Les Rêves se cachent-ils sous ton oreiller?" de Anne Terral et Amélie Fontaine

Les Rêves se cachent-ils sous les oreillers? est également une belle réussite par sa façon de s’adresser au jeune lecteur, par le ton employé, le fait de l’impliquer directement dans ses interrogations existentielles en l’apostrophant à la deuxième personne, et en utilisant régulièrement des possessifs qui l’incluent dans l’aventure (ton oreiller, ton ombre, tes chaussettes).

L’autre grande réussite du livre est évidemment graphique, un trait ludique et enfantin, très dans l’air du temps (mais qui garde quand même sa fraîcheur), un petit côté tatoos rétros et un choix payant de s’en tenir au trois couleurs primaires (rouge, jaune et bleu), en les rehaussant grâce à des effets crayonnés. (j’ai vérifié, pour les trois couleurs hein, un vrai tour de force, alors que l’on a l’impression d’avoir une explosion de couleurs)

Enfin, cerise sur le gâteau, le livre s’ouvre et se ferme sur une jolie mise en abîme, ce qui (me) fait toujours son petit effet:

Vous l’aurez donc compris, on a eu un joli coup de ❤ pour cette découverte inattendue.

Les Rêves se cachent-ils sous les oreillers?, écrit par Anne Terral et illustré par Amélie Fontaine, publié au Editions Autrement (2014)

Post scriptum : Si vous êtes curieux d’en savoir plus sur l’univers d’Amélie Fontaine, ça se passe sur son blog.

Post post scriptum: on participe à la chouette initiative « Chut, les enfants lisent » de Devine qui vient bloguer?

Publicités

8 réflexions au sujet de « Les Rêves se cachent-ils sous les oreillers? »

    1. Oh, ben merci (j’en rougis presque)! Au passage, je cherche en ce moment un livre sur l’histoire de l’art pour James qui a 6 ans et se demande qui peut bien être la Joconde dont il entend souvent parler, et j’ai bien apprécié le post sur « Du bruit dans l’art », qui a l’air très fun, même s’il ne répondra pas directement à sa question 😉

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s